Les nuances de grenat donnent de superbes résultats pour l'écriture; ils sont d'ailleurs de plus en plus recherchés par les passionnés. La palette de teintes grenat est très étendue et, comme pour les bleus, il convient d'organiser au départ les grands choix possibles.

Pour le moment, nous présentons ici DEUX GRANDES ORIENTATIONS de grenat:

- les grenats qui tirent sur le violet
- les grenats qui tirent sur le rouge très foncé (type bois de Brésil)

Les mélanges de base sont réalisés avec deux ou trois couleurs. On peut ensuite les faire évoluer à l'infini en additionnant de nouvelles couleurs.

Ci-dessous, les couleurs de base (pures) dans la gamme Callifolio qui vont servir à obtenir des grenats par mélanges :

 

(cliquez sur l'image pour l'agrandir).

 Voici quelques exemples de mélanges obtenus grâce à ces couleurs: (2p. signifie 2 parts)

 

(cliquez sur l'image pour l'agrandir).

Dans l'exemple avec les mélanges en NOIR et ROUGE (grenat qui tend vers le violet) on voit que le noir sature très rapidement la couleur : le mélange 4 rouges pour 1 noir donne une très agréable couleur grenat ; le grenat est déjà très foncé en mélangeant 4 rouges pour 2 noirs, et il devient noir dans les versions 4 rouges et 3 noirs (et au delà.)

 Seule une plume large type Music par exemple permet de faire apparaître les nuances de grenat sur les contours des lettres. Pour une plume FINE, je conseille volontiers l'utilisation du mélange 4 rouges pour 1 noir.

Dans l'exemple avec les mélanges en SEPIA et ROUGE (grenat qui tend vers le rouge brique puis rouge foncé): le rajout du noir recrée la gamme des essais précédents, qui fonce très rapidement et tire un peu plus légèrement vers le violet.

Dans l'exemple avec les mélanges en FUCHSIA et SEPIA, les nuances sont presque identiques à celles du mélange précédent (sépia et rouge), mais avec une très légère et jolie évolution vers le pourpre.

Voici un exemple d'écriture avec différentes plumes Sailor pour la nuance 4 rouges 1 noir : (attendre quelques secondes puis cliquer sur le bouton gauche de la souris pour agrandir l'image et avoir une photo nette).

 

 

Voici un autre exemple avec les mêmes plumes...

Pour les nuanciers de mélanges, il s'agit de photos qui me semblent mieux respecter les couleurs que le scan. Cependant, ces photos n'excluent pas, à mon avis,une distorsion entre l'impression réelle et le résultat sur l'écran d'ordinateur. Les nuances sont peu précises à l'écran, attention donc à ne pas espérer un résultat totalement identique à ce que vous visualisez sur votre écran... Sans compter que les résultats obtenus seront différents avec votre stylo-plume et votre papier... Ce qui fera l'objet d'un prochain billet sur ce blog.